Œsophage et cellules souches : Réalité ou fiction?

Mis à jour : sept. 4


Par Maude Hamilton

Organoïde d’œsophage murin - Source : Véronique Giroux

L’œsophage est un organe possédant une structure et une fonction simples. C’est un organe dit tubulaire, qui relie le pharynx à l’estomac et permet le transport de la nourriture. Il a la capacité de faire du péristaltisme, des contractions musculaires qui aident au déplacement de la nourriture. Malgré cet aspect simple, il reste bien des secrets à découvrir sur cet organe d’une utilité indéniable.



Qu’est-ce qu’une cellule souche?


Les cellules sont les composantes primaires du corps. Les cellules souches, quant à elles, sont comme les « mamans » du groupe : elles donnent naissance à chacune des cellules du corps qui auront elles-mêmes un rôle spécifique à jouer. Les cellules souches sont importantes au cours du développement embryonnaire, permettant de produire leurs congénères qui formeront chaque membre et chaque organe. Ces cellules ne sont pas seulement présentes chez l’embryon, mais également chez l’adulte, où elles jouent un rôle majeur dans la maintenance des organes. En effet, elles permettent de remplacer les cellules que nous perdons de manière naturelle ou à la suite d’une blessure.

Un mystère entourant les cellules souches et l’œsophage


Un aspect intriguant faisant débat dans le monde scientifique concerne la présence de cellules souches dans l’œsophage. Deux courants de pensée s’opposent : l’un prônant leur présence et l’autre la rejetant. Le mystère englobe les cellules se trouvant à la base de la peau qui protège l’œsophage de son contact avec la nourriture. Ainsi, la communauté scientifique tente de déterminer s’il existe une sous-population différente parmi ces cellules qui seraient des cellules souches.


Une évidence supportant leur présence est l’existence de cellules génétiquement différentes à la base du tissu. Ces dernières possèdent également la capacité de reproduire ce tissu à partir d’une seule cellule. Cependant, il va falloir déterminer si cette différence au niveau génétique est issue du simple hasard ou si elle marque réellement une sous-population unique. D’un autre côté, un modèle mathématique et des expériences suivant le devenir des cellules supportent l’hypothèse qu’il n’existe pas de cellules souches dans l’œsophage. Plus de recherches sont donc nécessaires pour en conclure sur la présence de cellules souches dans cet organe.


Pourquoi étudier les cellules souches ET l’œsophage?


En étudiant la nature des cellules présentes dans l’œsophage, il sera d’abord possible d’apporter des évidences concrètes quant à l’existence ou non de cellules souches. De ce fait, si des preuves solides de leur existence sont découvertes, il sera possible de concentrer nos efforts sur l’implication de ses résultats. En effet, mis à part leur importance pour le maintien des organes, les cellules souches sont connues comme étant des joueuses importantes dans certaines pathologies, comme le cancer. Leur présence dans une tumeur peut être un signe négatif car elles peuvent être impliquées dans la résistance aux traitements radio-thérapeutiques et donc à la persistance d’une tumeur.


En 2020 au Canada, on estime que 2400 personnes recevront un diagnostic de cancer de l’œsophage et que 2300 personnes vont en mourir. Avec un taux de survie estimé à seulement 15% après 5 ans, il est nécessaire de mieux comprendre la biologie des cellules souches de l’œsophage autant à leur état physiologique que pathologique.



Source Image : Maude Hamilton


Comment étudier les cellules souches?


Un modèle intéressant pour étudier les cellules souches est la culture d’organoïdes. Les organoïdes sont comparables à des organes, mis à part le fait qu’ils sont microscopiques et cultivés dans des pétris. Ils permettent de reproduire un tissu précis. Ainsi, dans le cas d’organoïdes œsophagiens, ces derniers vont reproduire la structure de la peau qui recouvre l’intérieur de l’œsophage. À la différence d’une simple culture de cellules, les organoïdes permettent de conserver les cellules souches intactes et donc de les étudier.

L’œsophage dans sa simplicité apparente ne demande qu’à être compris. La recherche sur les cellules souches de ce tissu pourra contribuer à l’élaboration de traitements thérapeutiques plus adaptés pour les patients souffrant d’un cancer de l’œsophage.

115 vues
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram
  • Twitter

©2020 Fatéma Dodat. Tous droits réservés.